probable


probable

probable [ prɔbabl ] adj.
• 1380; proubable « qu'on peut prouver » 1285; lat. probabilis, de probare
I
1Vx Relig. Opinion probable : opinion fondée sur des raisons sérieuses quoique non décisives. ⇒ probabilisme (1o).
2Mod. Qui, sans être absolument certain, peut ou doit être tenu pour vrai plutôt que pour faux. admissible, plausible, possible. « Une autre condition essentielle de l'hypothèse c'est qu'elle soit aussi probable que possible » (Cl. Bernard).
II (En parlant des événements, des choses)
1(1786) Dont on peut penser que l'existence, la réalisation a eu, a ou aura lieu; qu'il est raisonnable de conjecturer, de présumer, de prévoir. Son échec n'est pas certain mais il est probable. vraisemblable .
Adv. Fam. Probablement. « Elles sont donc à Paris ? — Probable » (A. Daudet). possible.
« Il est probable qu'au fond de ces tracasseries il y avait quelque cupidité de domination » (Chateaubriand). Ellipt « Probable [...] que c'est la première fois que ça t'arrive » (Aragon). Il n'est pas probable, il est peu probable que cela se soit passé ainsi.
Subst. Le probable : ce qui est probable.
2Dont la réalisation, l'existence peut être affirmée plus (ou moins) facilement que celle d'autre chose. Dans cette situation, un échec est plus probable qu'un succès. Il aura raté son train, c'est beaucoup plus probable.
IIIAbusivt Qu'on peut supposer être ou devenir. Les candidats probables aux élections. ⊗ CONTR. Certain, douteux, improbable, invraisemblable.

probable adjectif (latin probabilis) Que l'on considère plutôt comme vrai que comme faux : Une hypothèse probable. Qui a beaucoup de chances de se produire ou de s'être produit : Un échec probable. Familier. Probablement (que) : Probable qu'il sera là, comme d'habitude.probable (difficultés) adjectif (latin probabilis) Construction 1. Il est probable que (+ indicatif ou conditionnel) : il est probable qu'elle partira avant la fin de la réunion ; il était probable qu'il viendrait. 2. Est-il probable que / il n'est pas probable que / il est peu probable que (+ subjonctif) : il est peu probable qu'il vienne. Le subjonctif souligne le doute ou la faible probabilité. Emploi Probable s'emploie pour qualifier un événement ou un fait. Pour parler d'une personne, on utilise plutôt présumé : un déficit probable, une réussite probable mais un candidat présumé, un coupable présumé. Registre L'emploi de probable pour probablement relève de l'expression orale relâchée : « Tu viendras jeudi ? - Probable... » - Il en va de même pour probable que (pour il est probable que) en tête de proposition : il est en retard, probable qu'il est en panne sur la route. ● probable (synonymes) adjectif (latin probabilis) Que l'on considère plutôt comme vrai que comme faux
Synonymes :
Contraires :
Qui a beaucoup de chances de se produire ou de...
Synonymes :
Contraires :

probable
adj. et n. m.
d1./d Qui a une apparence de vérité, semble plutôt vrai que faux. Il est probable qu'il se soit suicidé.
d2./d Qui a (ou a eu) des chances d'être, de se produire.
|| n. m. Ce qui est probable. Le probable et le certain.

⇒PROBABLE, adj. et subst. masc.
I. Adjectif
A. —[En parlant d'une opinion, d'une thèse]
1. Qui a une apparence de vérité; dont la vérité a plus de raisons d'être confirmée que d'être infirmée. Synon. admissible, croyable, plausible, possible, vraisemblable; anton. incroyable, invraisembable. Argument, conjecture, hypothèse, idée, jugement probable. Il est bien clair alors que le désir du bien général apparaît comme un motif vain dont on peut dériver n'importe quoi selon des syllogismes probables (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.183):
1. Menu, M. le Chevalier, est le grand législateur des Indes. Les uns disent qu'il est fils du soleil, d'autres veulent qu'il soit fils de Brahma (...). Entre ces deux opinions, également probables, je demeure suspendu sans espoir de me décider.
J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., t.1, 1821, p.37.
2. a) PHILOS., vieilli. ,,Qui peut être approuvé (et non prouvé), qui n'a rien d'absurde ou de contraire à l'autorité`` (LAL. 1968).
b) THÉOL. Opinion probable. Opinion qui peut être adoptée parce que fondée sur des raisons sérieuses quoique non certaines ni décisives. Pascal, dans ses Provinciales, s'est attaqué à la doctrine des opinions probables (Ac. 1935). Dans le domaine moral, la question se pose de savoir si l'on peut, en sûreté de conscience, agir selon une opinion simplement probable (BOUYER 1963).
P. ext. [La pensée] n'est plus tolérée que sous la forme incolore d'opinion probable, pour ne pas dire d'avis respectueux (PROUDHON, Révol. soc., 1852, p.2).
B. —[En parlant d'un événement, d'un phénomène]
1. Qu'il est raisonnable de supposer, de conjecturer, de prévoir; qui a beaucoup de chances de se produire. Anton. improbable, impossible. Événement probable; cela est bien peu probable; cela est plus que probable. Pas un mot non plus ne fut dit touchant la captivité probable du capitaine Grant (VERNE, Enf. cap. Grant, t.1, 1868, p.30). Ah! en amour, c'est autre chose. Un homme qui sait s'y prendre, s'adapte au goût probable de ses partenaires (HERMANT, M. de Courpière, 1907, II, 3, p.15). L'arrivée des Allemands y était chaque jour plus probable (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.154).
2. Le ralentissement, en attendant l'arrêt probable des achats d'uranium à l'étranger par les États-Unis, est un événement de première importance dans l'évolution de la politique atomique internationale...
GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.167.
Loc. impers.
a) C'est probable. Diégo Rodriguez: (...) Ce ne sont pas les prétendants qui ont dû lui faire défaut. Le Lieutenant: C'est probable, c'est probable. Diégo Rodriguez: Ce n'est pas probable, c'est sûr (CLAUDEL, Soulier, 1929, 4e journée, 7, p.895).
b) Il est probable que + ind. ou cond. Synon. il est prévisible que. Encore deux courriers de passés sans lettres de vous. Hé bien, si mardi je n'en reçois pas, je partirai dans le neuvième mois de ma grossesse. Il est très probable que j'en mourrai (STAËL, Lettres L. de Narbonne, 1792, p.51). Il était probable que je pourrais trouver à boire ici, et j'en profitai pour tâcher d'assouvir, malgré l'inquiétude qui s'y mêlait, ma curiosité (PROUST, Temps retr., 1922, p.811). Je dépendrai de Genève, où fonctionne l'administration centrale de la S. D. N. et il est probable que je me rendrai à Genève pour m'engager définitivement (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p.247).
P. ell., fam. Cet imbécile de Leconte de Lisle (...) me tient depuis ce temps pour un ogre. Probable que, depuis mes nouvelles affaires, c'est encore pis (VERLAINE, Corresp., t.1, 1873, p.120). Probable qu'ils arrêteront le gendre à Vandomme mercredi ou jeudi (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p.1441).
c) Il n'est pas probable que, il est peu probable que + subj.; est-il probable que + subj. Est-il probable qu'il vienne? Il n'est pas probable qu'un esprit aussi philosophique crût réellement formuler ainsi l'état normal définitivement propre aux sociétés modernes (COMTE, Philos. posit., t.5, 1839-42, p.580). Il est peu probable, vous savez, que le capitaine et Mademoiselle Clarisse aillent jusqu'au fond du Mexique se faire griffer par les ronces et piquer par les moustiques (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 2e tabl., p.57).
2. MATH. Qui peut être mesuré par un indice de probabilité. Probable s'oppose à certain comme une probabilité de n % (0 < n < 100) à la probabilité 0 % ou de 100 % (PIGUET 1960).
3. Empl. adv., fam. Synon. de probablement, sans doute, vraisemblablement. Le violon, un homme fort, assez mal rasé, brun, un Marseillais probable, scandait le refrain sur son instrument (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.106). Lorsque vous dormez, vous rêvez ou vous ne rêvez pas, cela dépend d'on ne sait quoi —l'estomac probable (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p.1543). Une sirène de Police Secours miaula (...). Du suif dans Montmartre, probable (LE BRETON, Rififi, 1953, p.57).
C. —Qu'on peut supposer être ou devenir. Synon. présumé. Les ministres probables. Le portier était à mille lieues de reconnaître dans ce bourgeois correct, dans ce notaire probable, l'effrayant porteur de cadavres qui avait surgi à sa porte dans la nuit du 7 juin (HUGO, Misér., t.2, 1862, p.604). L'héritière probable d'une vieille avare (BERNANOS, Crime, 1935, p.864):
3. Si je lui découvre pour moi un autre sentiment que l'affection d'une fille à marier pour un mari probable, je crois bien que je me laisserai aller à l'espèce de goût d'imagination qu'elle m'inspire.
CONSTANT, Journaux, 1803, p.34.
II.Subst. masc.
A. —Ce qui est probable. Préférer le certain au probable. Une imagination déréglée n'est pas limitée par les probables (SENANCOUR, Rêveries, 1799, p.145). Tranquillise-toi, ma Laure bien-aimée, il est dans les probables que cette semaine ne se passera pas sans que j'aie apporté ces fatals 2.000 fr. que Mme de V(isconti) n'avait envoyés que pour moi (BALZAC, Corresp., 1838, p.443). Le probable est un possible qui a plus de chances d'être que de ne pas être (GOBLOT 1920).
B.MATH. ,,Tout ce à quoi est assignée une probabilité mathématique`` (AUR.-WEIL 1981). La loi des probables. Synon. probabilités (v. probabilité).
REM. Probabiliser, verbe trans. a) Considérer comme probable. J'étais arrivé aux jours dans lesquels les médecins d'ici probabilisent une crise pour les buveurs d'eau (GONCOURT, Journal, 1893, p.411). b) Empl. pronom. réfl. Devenir probable. Mes possibles ne sont point, ils se possibilisent. Mais les probables ne se «probabilisent» point; ils sont en soi, en tant que probables (SARTRE, Être et Néant, 1943, p.247).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) ) Fin du XIVes.-déb. du XVes. [ms.] adj. «qui a une apparence de vérité» (Catholicon, BN lat. 17881 ds GDF. Compl.); ) 1656 subst. masc. «ce qui a une apparence de vérité» (PASCAL, Provinciales, 5e lettre, 20 mars ds OEuvres, éd. L. Lafuma, 1963, p.389: Je ne me contente pas du probable, [...], je cherche le sûr); b) 1656 théol. opinion probable (ID., ibid., p.388); 2. a) 1786 «qu'il est raisonnable de conjecturer, qui a beaucoup de chance de se produire» (STAËL, Lettres jeun., p.79); b) 1797 dans une compar. «dont la réalisation, l'existence peut être affirmée plus (ou moins) facilement que celle de tel autre événement, de telle autre chose» (Voy. La Pérouse, t.4, p.18). Empr. au lat. probabilis «vraisemblable, plausible, louable, estimable»; de probare, v. prouver. Fréq. abs. littér.:2127. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 3014, b) 4215; XXes.: a) 2297, b) 2833. Bbg. GRUNDT (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p.53. —VERREAULT (Cl.). Les Adj. en -able en franco-québécois. Trav. de ling. québécoise. 3. Québec, 1979, p.231, 236.

probable [pʀɔbabl] adj.
ÉTYM. 1380; proubable « qu'on peut prouver », 1285; lat. probabilis, de probare. → Prouver.
———
I Didact. (en parlant d'une opinion, d'une thèse, etc.).
1 Vx. || Opinion probable, qui sans exclure la possibilité d'une autre opinion, ne présente cependant rien de contraire à la raison, à l'expérience, à l'autorité… || Deux opinions contraires peuvent être probables l'une et l'autre.Relig. || Opinion probable : opinion fondée sur des raisons ou des autorités sérieuses quoique non décisives (→ Base, cit. 7; ensuivre, cit. 5; large, cit. 21). || La doctrine des opinions probables a été violemment combattue par Pascal dans les Provinciales. Probabilisme (1.).
2 Mod. Qui, sans être absolument certain, peut ou doit être tenu pour vrai plutôt que pour faux. || Idée (→ Expérience, cit. 43), hypothèse (cit. 3) probable. Plausible.
1 (Au point de vue de la découverte, de l'expérience intérieure) les données de la science ne participent pas à la certitude du cogito et (…) elles doivent être tenues pour simplement probables (…)
Sartre, Situations I, p. 163.
———
II Cour. (en parlant d'un événement, d'un phénomène, d'une chose, etc.).
1 (1812). Dont la réalisation, l'existence (dans le passé, le présent, ou l'avenir), sans être certaine, peut ou doit cependant être affirmée plutôt que niée, compte tenu des informations qu'on possède, des règles de la logique, etc.; qu'il est raisonnable de conjecturer, de présumer, de prévoir (→ Inconstant, cit. 3). || Son échec n'est pas certain mais il est probable. || Ce qu'on craint apparaît moins comme probable que possible (→ Appréhender, cit. 3). || Valeur probable d'une erreur dans une mesure physique.Gramm. || Futur probable, marqué par le verbe devoir.
Avait-il des intelligences (cit. 25) avec quelqu'un ? c'est probable. Vraisemblable.Ellipt (dans une réponse). || Viendra-t-il demain ? Probable. Possible (supra cit. 14).Adv. Fam. Probablement. || Il avait un drôle d'accent : un Américain, probable.
2 — Elles sont donc à Paris ? — Probable (…)
Alphonse Daudet, Rose et Ninette, IX.
3 — C'est des gaz asphyxiants, probable. Préparons nos sacs à figure !
H. Barbusse, le Feu, II, XIX.
3.1 Elle surveille du coin de l'œil l'invité. Il se tient rudement bien. Foutre ! quelle distinction ! Il a dû claper dans le monde, probable.
R. Queneau, Pierrot mon ami, éd. L. de Poche, p. 31.
Il est probable que…, et l'indic. (→ Improbable, cit. 6; 2. partant, cit. 3), ou abusivt parfois suivi du subj.Ellipt. || Probable que… (→ Faim, cit. 7).Il n'est pas probable, il est peu probable (→ Improbable, cit. 4), est-il probable que… (et le subj.). || Il paraît peu probable que nous partions.
N. m. (1656). || Le probable : ce qui est probable.
4 Imaginez donc le papier disparu : billets de banque, titres, traités, actes, codes, poèmes, journaux, etc. Aussitôt, toute la vie sociale est foudroyée et, de cette ruine du passé, l'on voit émerger de l'avenir, du virtuel et du probable, le réel pur.
Valéry, Variété, in Œ., t. I, Pl., p. 1035.
(Déb. XXe). || Un, des probables. Probabilité. || La loi des probables.
2 (Dans une comparaison). Dont la réalisation, l'existence peut être affirmée plus (ou moins) facilement que celle de tel autre événement, de telle autre chose. || Étant donné la manière dont l'affaire est engagée, un échec est plus probable qu'un succès.
———
III Abusif. Qu'on peut présumer, supposer être ou devenir. || Les ministres probables.
CONTR. Certain, douteux, improbable, invraisemblable.
COMP. et DÉR. Improbable. — Probabiliser, probablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • probable — probable, possible, likely are comparable when they mean not now certain but such as may be, or may become, true, real, or actual. Something probable has so much evidence in its support or seems so reasonable that it commends itself to the mind… …   New Dictionary of Synonyms

  • Probable — Prob a*ble, a. [L. probabilis, fr. probare to try, approve, prove: cf. F. probable. See {Prove}, and cf. {Provable}.] [1913 Webster] 1. Capable of being proved. [Obs.] [1913 Webster] 2. Having more evidence for than against; supported by evidence …   The Collaborative International Dictionary of English

  • probable — Probable. adj. de tout genre. Qui a apparence de verité, qui paroist fondé en raison. Il n est pas probable que vous luy eussiez fait une promesse, s il vous eust dû de l argent. je ne voy rien de si probable que cela. cette opinion là est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • probable — I adjective apparent, apt, believable, conceivable, conjecturable, credible, feasible, foreseeable, full of promise, indubitable, liable, likely, logical, ostensible, plausible, possible, practicable, presumable, presumptive, promising,… …   Law dictionary

  • probable — (adj.) late 14c., from O.Fr. probable (14c.), from L. probabilis provable, from probare to try, to test (see PROVE (Cf. prove)). Probable cause as a legal term is attested from 1670s …   Etymology dictionary

  • probable — [präb′ə bəl] adj. [ME < MFr < L probabilis < probare, to prove: see PROBE] 1. likely to occur or be; that can reasonably but not certainly be expected [the probable winner] 2. reasonably so, as on the basis of evidence, but not proved… …   English World dictionary

  • probable — [adj] likely to happen apparent, believable, credible, earthly, feasible, illusory, in the cards*, mortal, most likely, odds on*, ostensible, plausible, possible, presumable, presumed, rational, reasonable, seeming; concept 552 Ant. improbable,… …   New thesaurus

  • probable — (Del lat. probabĭlis). 1. adj. Verosímil, o que se funda en razón prudente. 2. Que se puede probar. 3. Dicho de una cosa: Que hay buenas razones para creer que se verificará o sucederá …   Diccionario de la lengua española

  • probable — ► ADJECTIVE ▪ likely to happen or be the case. ► NOUN ▪ a person likely to become or do something. ORIGIN Latin probabilis, from probare to test, demonstrate …   English terms dictionary

  • probable — (pro ba bl ) adj. 1°   Qui a une apparence de vérité. Il n est pas probable qu il ait dit cela. •   Toute question n est pas susceptible de démonstration ; mais il faut examiner ce qui est le plus probable, non pas pour le croire fermement, mais… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.